Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog emploi de l'ESTACA

LE MONDE DE LA VOITURE FAIT SA REVOLUTION - Suite

5 Septembre 2008, 09:38am

Publié par Patricia VAUX

LA CAISSE SE MET AU REGINE MINCEUR

Finie l'ère des voitures "poids lourds" ! Les constructeurs ont mis leurs gammes au régine pour offrir à leurs clients des voitures plus économes en carburant. Exemples : la Laguna III de Renault fait 15 kilos de moins que la précédente et l'Audi A8 pèse 120 kilos de moins qu'une autre voiture de même taille ! Son secret : une carrosserie entièrement en aluminium haute résistance.

"Des alliages métalliques, des plastiques et des composites incluant des nanomatériaux - légers et exceptionnellement résistants - remplaceront peu à peu les aciers classiques", annonce le chimiste ARKEMA, qui pilote un vaste programme de recherche sur les nanomatériaux baptisé GENESIS. Déjà, les équipementiers proposent des versions "plastique" d'un nombre croissant de pièces. BMW a ainsi gagné 8 kilos sur les ailes de son X5. De son côté, RENAULT a économisé 4 kilos sur le hayon de sa Laguna III, et 2,8 kilos sur l'ensemble réservoir de sa Logan. Plébiscités par les clients, les toits panoramiques représentent un autre défit : selon l'épaisseur du vitrage, ils pèsent 10 à 30 % de plus qu'un toit en acier. Pour réduire l'écart, les manufacturiers comme SAINT-GOBAIN utilisent des verres feuilletés de plus en plus sophistiqués. La technologie consiste à intercaler une feuille de plastique entre deux feuilles de verre pour amincir à l'extrême la pièce (3,2 millimètres contre 4,15 pour un vitrage classique) tout en améliorant sa résistance.

Le recours au polycarbonate, un matériau deux fois plus légier et beaucoup plus malléable que le verre, se déveloope aussi. Seul problème : son prix élevé, qui limite son emploi à des véhicules haut de gamme. Parallèlement, les constructeurs revoient l'architecture des véhicules en imaginant des pièces multifonctions. "En cas d'accident, l'onde de choc peut être absorbée par des pièces dont ce n'est pas la fonction première, comme les portes, explique-t-on chez VALEO. Cela soulage d'autant la face avant, dont le poids peut être réduit de 20 %". L'équipementier mise aussi sur la réduction du nombre de calculateurs, jusque-là en constante inflation. Exemple : en intégrant celui du Stop & Go dans le module de l'alternateur, on économise 6,5 kilos.

LE "LOW COST" SE JOUE DES FRONTIERES

Une petite voiture vendue moins de 2000 €. Voilà le concept de l'UCL (pour Ultra Low Cost) de RENAULT. Produite en partenariat avec NISSAN et le premier constructeur de deux roues en Inde, BAJAJ, elle s'adresse d'abord aux indiens, mais sera aussi commercialisée en Europe. Son lancement est prévu en 2011, avec una capacité initiale de 400 000 véhicules par an. Elle se positionne directement comme une concurrente de la Nano produite par l'inbien TATA (1700 €). 

Après le succès remporté par la Logan et ses multiples versions (1 million d'exemplaires vendus depuis 2004), les projets de véhicules peu chers se bousculent chez les constructeurs. L'objectif n'est pas seulement de séduire la clientèle des pays émergeants, mais aussi une clientèle occidentale désargentée ou intéressée par une deuxième voiture économique, assure-t-on chez RENAULT. TOYOTA a promis une voiture de moins de 5000 €, l'allemend VOLKSWAGEN a annoncé pour 2011 l'arrivée de sa citadine économique, la UP ! Avec un design inspiré de la célèbre Coccinelle, cete nouvelle "voiture du peuple" sera tout de même équipée d'un GPS, d'un ordinateur et de la climatisation.

LE NOUVEAU LUXE SE FAIT TOUT PETIT

Petite à l'extérieur, richement dotée à l'intérieur. La MINI de BMW ouvre le chemin du nouveau luxe automobile. Pour échapper aux encombrements, les acheteurs fortunés vont délaisser les 4x4 au look tapageur, type Hummer, et se tourner de plus en plus vers les petites voitures, maniables et luxueusement équipées. Break, décapotable et bientôt électrique,... l'acheteur de Mini peut choisir parmi des dizaines d'options pour élaborer un véhicule sur mesure et dont le prix peut s'envoler à plus de 30 000 €.

FIAT s'est engouffré dans le créneau avec la Cinquecento, qui cultive aussi les stype "rétro-chic" pour justifier des prix d'achat élevés.
Après avoir essuyé des débuts difficiles, le petite voiture deux places SMART est partie à l'assaut des grandes villes américaines. Premier prix : au moins 13 000 €.
TOYOTA lancera début 2009 la IQ, capable d'accueillir 4 passagers dans un véhicule de 3 mètres de long avec un prix lui aussi haut de gamme : au moins 15 000 €. "Dans le luxe, l'ère des m'as-tu-vu est révolue", assure Pierre LOING, Directeur produit chez NISSAN.

Suite de l'article rédigé par Jean-Luc BARBERI et Chloé HOORMAN - l'Expansion N° 733 de septembre 2008

Commenter cet article